navigation

Tunisie : la déroute des censeurs 17 janvier, 2011

Posté par pronties dans : actualitas presse , ajouter un commentaire

L’indépendance et la liberté de blâmer n’existaient pas, au sein des médias tunisiens, et la Loi du silence édictée par le régime autoritaire mis en place par le Président Ben Ali s’étendait même au delà des frontières de la Tunisie.

Un site d’information non contrôlé, comme AFRIK.COM, était en permanence inaccessible depuis le territoire tunisien, tout simplement parce que les forces e sécurité se méfaient comme la peste de toute communication qui aurait pu contester la politique du gouvernement tunisien ou les agissements « prédateurs » des hautes sphères du régime.

C’est pourtant l’information qui aura eu raison de Ben Ali, en un siècle où elle devient proliférante et impossible à réguler : les réseaux sociaux ont fait d’avantage en quelques semaines pour mobiliser la société tunisienne et la précipiter dans la colère et la contestation, que tous les communiqués des chefs de file de l’opposition, depuis plus de quinze ans !

Le modèle tunisien se fissurait, Ben Ali lui-même soufflait le chaud et le froid, et l’accélération un peu chaotique des dernières heures montrait soudain à tous la fragilité des forces sur lesquelles il se reposait.

Source:

http://www.afrik.com/article21739.html

voitur |
Philippe GAILLARD |
sssq |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | famiglie
| petites
| Blog du niveau intermédiaire