navigation

La BBC, monument à lindépendance proverbiale 27 mars, 2018

Posté par pronties dans : Non classé , trackback

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez nos et lutilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptes a vos centres dinterêts et vous permettre lutilisation de boutons de partages sociaux

A lheure où la defiance a legard des medias atteint son acme et où les dysfonctionnements de laudiovisuel public se multiplient la British Broadcasting Corporation (BBC) a de quoi faire des jaloux en France En effet 81 % des Britanniques estiment quelle accomplit « bien » ou « tres bien » la mission qui lui echoit depuis sa creation en 1927 : « Informer eduquer divertir »

Dans un RoyaumeUni où la plupart des services publics ont ete confies au prive « Auntie » (« tantine ») comme elle est surnommee affectueusement fait figure dexception au même titre que le systeme de sante (NHS) Avec la monarchie et William Shakespeare elle compte parmi les symboles de lidentite nationale Plus de 50 % des citoyens font confiance a ses deux mille journalistes « pour dire la verite » contre 33 % aux deputes et 6 % aux reporteurs des tabloïds Temple du rigorisme editorial et de linformation equilibree la « Beeb » qui produit des documentaires prestigieux des series culte et des shows ultrapopulaires est aussi lun des vecteurs de linfluence britannique dans le monde

De prime abord ce monument national pourrait donc representer une reference ­sinon un exemple pour une reforme de laudiovisuel public français Mais sinspirer des seules structures de la BBC  une « charte royale » qui definit ses obligations pour onze ans et lui garantit des revenus ainsi quun conseil dadministration (neuf membres sont nommes par la BBC et cinq autres dont le president par le gouvernement)  ne saurait suffire Proverbiale son independance est davantage le fruit de sa longue histoire et de labsence de publicite que de la maniere de nommer ses dirigeants

Accusations de Thatcher et de Blair

« Lapresguerre a ete un moment dextra­ordinaire epanouissement du journalisme au sein de la BBC explique Roy Greenslade chroniqueur media du Guardian et pro­fesseur

meteo) sur Le Mondefr le site de news leader de la presse française

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire